Snudi Force Ouvrière Somme

Rapport Reiss : danger !

jeudi 16 décembre 2010 par le Snudi Fo 80

- Mise en place d’établissements autonomes (EPP),

- Conseil d’administration présidé par un parent d’élève,

- Enseignants choisis par le directeur d’établissement,

- Enseignants évalués par celui-ci en fonction du « mérite »,

- Augmentation du temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires,

- Poursuite des suppressions de postes,

- Généralisation du soutien scolaire …

... Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat, dévoile quelques éléments du projet de réforme pour l’école qui reprennent les propositions du rapport Reiss. (Extraits de l’interview parue dans le journal les Echos du 3. 11.10).

Quelles sont, sur l’éducation, vos propositions phares ?

N. K.-M. Nous voulons être plus allants sur l’autonomie des établissements, qu’il s’agisse du primaire, des collèges et des lycées. Les directeurs d’établissement doivent pouvoir jouir d’une autonomie administrative pour le recrutement des professeurs, d’une autonomie budgétaire sur la répartition de la dotation globale horaire et d’une autonomie pédagogique avec la possibilité d’expérimenter de nouvelles méthodes. S’agissant de la vie dans les établissements, nous pourrions confier la présidence du conseil d’administration à un parent d’élève. Nous proposons également une charte de la scolarité à signer en début d’année dans chaque établissement, entre les familles, les enseignants et l’élève. Pourquoi ne pas y inscrire l’interdiction des téléphones portables à l’école comme les règles d’un code vestimentaire ? (...)

Avec l’autonomie, souhaitez-vous que les chefs d’établissement puissent choisir le personnel enseignant ?

N. K.-M. Oui. Il s’agit d’organiser un système de mise en responsabilité, de motivation aussi. Et cela va de pair, pour les enseignants, avec une part plus grande laissée à l’évaluation et au mérite. (...)

Peut-on mettre en œuvre ces projets en supprimant des milliers de postes d’enseignant ?

N. K.-M. Le corollaire assez naturel de nos propositions est qu’il faudra augmenter le temps de présence des enseignants dans les établissements. En contrepartie, il faudrait diminuer légèrement leur nombre d’heures de cours et améliorer les conditions d’accueil dans les collèges et lycées avec, idéalement, un bureau pour chacun, mais c’est à négocier avec les collectivités locales. Cela permettra naturellement la généralisation du soutien scolaire.

- Abandon du rapport Reiss

- Maintien de notre statut de fonctionnaire d’Etat,

- Non aux EPP, non aux établissements autonomes

- Augmentation des salaires

- Satisfaction des revendications pour la direction d’école (Augmentation des décharges, pas une école sans décharge. Allègement des tâches.

Augmentation des rémunérations pour la direction d’école.)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC