Snudi Force Ouvrière Somme

Grève du 21/01/09 : lettre d’Hubert Raguin, secrétaire général de la FNEC, aux fédérations de l’Education Nationale

jeudi 14 janvier 2010 par le Snudi Fo 80

Lettre aux fédérations syndicales de l’Education Nationale… ( FSU, UNSA, SGEN-CFDT, FAEN, FERC-CGT, SUD Solidaires)

Montreuil le 11 janvier 2010

Chers camarades,

Toutes nos fédérations syndicales ont participé à la réunion du « groupe des 25 » le vendredi 7 janvier consacrée à l’examen de la situation dans notre secteur et aux initiatives envisagées en janvier. La plus grande confusion en est sortie. Les personnels ne peuvent pas s’y retrouver.

L’école publique et ses personnels sont agressés par une politique qui multiplie les contre-réformes contre les personnels et ferme les postes par dizaines de milliers. De la maternelle à l’université rien n’échappe à la volonté destructrice des mesures et projets du gouvernement.

La mastérisation du recrutement et de la formation, la réforme du lycée, la RGPP et ses fermetures de postes… les personnels n’en veulent pas ! Et cette liste est incomplète ! Et on nous annonce la mise en œuvre et l’aggravation de tout cela !

Et nos salaires sont bloqués ! Et le gouvernement annonce une nouvelle réforme des retraites qui achèverait de détruire le code des pensions civiles et militaires et toutes les garanties qu’il contient pour nos pensions.

Les revendications doivent être claires, personne ne peut plus tergiverser : tous les postes doivent être maintenus ou rétablis et l’ensemble des « réformes » abandonnées. C’est ce que Force Ouvrière a proposé aux réunions intersyndicales ou interfédérales.

Les moyens d’action doivent être à la hauteur des enjeux et de la situation : les personnels savent comme nous que les journées saute-mouton ou semaines d’action à répétition, sans revendications mais avec des plateformes fourre-tout et contradictoires ne mènent à rien sinon à désarmer et démoraliser les salariés.

Nous ne nous associerons pas au calendrier compliqué d’ « actions diversifiées » du mois de janvier ; quant à la journée de grève du 21 elle est appelée par deux textes différents et contradictoires, l’un des deux réclamant même des moyens pour la réforme du lycée !

Comment s’y retrouver ? C’est exactement cette méthode qui, malgré l’extraordinaire mobilisation des salariés en 2003 avait permis au gouvernement d’imposer la réforme Fillon des retraites !

Il est impossible de se résigner à cette situation : à tous les niveaux les militants Force Ouvrière prendront l’initiative pour définir clairement les revendications et engager l’action unie. Nous vous renouvelons notre proposition de définir un cahier de revendications clair et précis, à soumettre dans tout le pays aux assemblées générales dans les écoles, collèges, lycées, services et universités pour discuter et décider des moyens efficaces à mettre en œuvre pour arracher les revendications.

Dans ces conditions nous pensons qu’il est de notre responsabilité, comme fédérations syndicales de l’enseignement, de nous rencontrer d’urgence pour mener cette discussion et en rendre compte à nos mandants.

C’est la proposition que nous vous faisons.

Bien cordialement,

Hubert Raguin, secrétaire général.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC