Snudi Force Ouvrière Somme
LOI PEILLON RYTHMES SCOLAIRES

SUSPENSION IMMEDIATE DE LA SEMAINE DE 4,5 JOURS , ABROGATION DU DECRET SUR LES RYTHMES SCOLAIRES

vendredi 11 octobre 2013 par le Snudi Fo 80

Plus de quarante parents et enseignants se sont réunis ce 10 octobre à la salle des fêtes d’Abbeville faire le constat des problèmes rencontrés dans les écoles à 4,5 jours des communes d’Abbeville et de ses environs et pour agir pour l’abrogation de la loi PEILLON et du décret sur les rythmes scolaires.

De l’avis général des présents, les nouveaux rythmes scolaires sont néfastes pour les enfants qui sont épuisés par cette nouvelle organisation de l’école sans coupure le mercredi et pour les enseignants dont les conditions de travail sont dégradées. Le problème de l’égalité de l’instruction a été posé contre les expérimentations différentes selon les communes qui visent à instaurer des écoles de territoire qui seront progressivement mises sous la coupe des collectivités.

A l’unanimité (moins un contre), ont été décidés  :

- une demande d’entrevue commune de parents et d’enseignants au Maire d’Abbeville pour porter l’exigence de la suspension immédiate de la semaine de 4,5 jours.
- l’organisation du rassemblement devant le lycée d’Abbeville le 17 octobre (au moment où le Directeur Académique et le Sous-Préfet réunissent les maires du secteur pour le passage à 4,5 jours dans toutes les communes l’an prochain) pour exiger l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

Un comité de parents d’Abbeville a informé les participants à la réunion qu’il appelait les parents à ne pas scolariser leurs enfants le mercredi 16 octobre. Pour la suspension immédiate de la semaine de 4,5 jours Pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires

RASSEMBLEMENT JEUDI 17 OCTOBRE à partir de 17 h 30 à ABBEVILLE devant le Lycée Boucher de Perthes

au moment où le Directeur Académique et le Sous-Préfet réunissent les maires du secteur pour le passage à 4,5 jours dans toutes les communes l’an prochain.

Tous devant le Lycée Boucher de Perthes jeudi 17 octobre !

Partout en France, la résistance s’organise contre le décret des rythmes scolaires.

Angers (49) Mardi 15 octobre 15H30. Tous unis à la Préfecture pour dire STOP ! Hier, mercredi 9 octobre, les agents territoriaux confrontés à la mise en place des rythmes scolaires dans 14 écoles angevines ont été réunis par Force Ouvrière à la Bourse du Travail et ont témoigné, comme l’ont fait les enseignants le 2 octobre. (D’autres agents seront encore réunis ce jour). La réalité est scandaleuse, pour les élèves et pour les personnels ! Les conditions de travail de tous sont profondément dégradées... Il faut suspendre de suite le dispositif, comme l’a fait la commune de Crillon ! Il faut abroger la réforme Peillon ! C’est ce que nous dirons à M le Préfet, au Maire d’Angers et au Directeur Académique le 15 octobre

Toulouse (31) Plus de 300 enseignants du 1er degré ont manifesté de Lakanal au rectorat à l’appel du Snudi-FO, SNUipp, SUD, CGT pour exiger, l’abrogation du décret Peillon. Les représentants Snudi FO et snuipp ont lu la déclaration commune devant le comité de suivi sur les rythmes scolaires puis le Snudi FO et Snuipp ont quitté la salle. A la sortie, le Snuipp a fait la proposition d’appel à la grève le 13 novembre. (…) Pour le Snudi FO le seul moyen de revenir à des conditions de travail plus convenables, c’est que le maire de Toulouse et des communes qui ont choisi d’appliquer ce décret dès 2013 abandonnent cette décision.

Libourne (33) Les collègues réunis par le SNUDI FO 33 le 9 octobre à Libourne appellent les personnels à signer la pétition de préparation au rassemblement à la DSDEN de Bordeaux (date en discussion) pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Il faut que ça s’arrête immédiatement. Les personnels exigent la suspension immédiate des rythmes Peillon dans les écoles qui sont déjà à 4,5 jours et l’abrogation de ce décret instaurant le chaos dans l’école de la République. L’heure est à la préparation du rassemblement à la DSDEN (ex Inspection Académique) pour porter ces exigences. Ils appellent les collègues à signer cette pétition. Ils demandent que tous les syndicats appellent ensemble à ce rassemblement »

Paris (75) L’AG parisienne et les syndicats SNUipp, SNUDI-FO, SUD Education et CGT appellent à un RASSEMBLEMENT LUNDI 14 OCTOBRE à 17 h 30 sur le parvis de l’Hôtel de Ville pendant que le Conseil de Paris se réunit pour exiger l’arrêt du dispositif de l’ARE, et rappeler notre volonté d’abrogation du décret. Ils invitent les parents, les personnels de la Ville à se joindre à ce rassemblement. Si la Ville maintenait son dispositif, la question de la grève serait posée comme il a été décidé par l’AG du 8 octobre.

Ris Orangis (91) Pour l’ARRET DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Le lundi 7 octobre 2013, plus d’une centaine d’enseignants et de parents d’élèves se sont réunis devant la mairie de RIS ORANGIS. Une délégation a été reçue par le maire, avant le comité de pilotage local de la réforme des rythmes scolaires. Toutes les écoles de la commune étaient représentées dans la délégation. Des représentants de la CGT et de la FNEC FP FO accompagnaient la délégation. (…) Une ’assemblée générale des personnels se réunit le vendredi 11 octobre de 12h à 13h à l’École ORDENER. Le SNUDI FO 91 invite les personnels à se réunir dans les écoles pour apprécier les réponses du maire de RIS ORANGIS. La question de la grève est d’ores et déjà posée dans les écoles pour obtenir l’arrêt de l’application de la réforme des rythmes scolaires à RIS ORANGIS.


Documents joints

11 octobre 2013
Document : PDF
468.5 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC