Snudi Force Ouvrière Somme

Compte rendu du CTSD du 7 avril 2014

jeudi 10 avril 2014 par le Snudi Fo 80

Le Comité Technique Spécial Départemental s’est réuni ce 7 avril pour examiner le projet de carte scolaire pour la prochaine rentrée. Valérie MORIEN REMADI et François STANDAERT y représentaient la Fédération FO de l’enseignement.

Déclaration préalable

Voir ici. F0 y a fait un point sur la persistance du nouveau gouvernement à continuer la politique d’austérité mise en œuvre depuis 2 ans, malgré l’avertissement donné par les électeurs au scrutin des municipales. Elle a montré que l’Education Nationale n’échappait pas à cette politique, exemples à l’appui. Elle a fait part de l’inquiétude des enseignants par rapport au nouveau projet REP +, elle a listé les revendications du syndicat.

Rythmes scolaires

Le SE-UNSA et la CFDT ont précisé qu’ils demandaient au nouveau ministre de continuer à mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires. Le SNUipp-FSU a précisé que « le fond de la réforme n’est pas remis en cause par l’immense majorité des enseignants ».

Pour sa part, le SNUDI-FO a indiqué que les bouleversements liés aux élections municipales avaient donné un regain à la résistance à cette réforme et qu’il continuerait d’agir pour l’abrogation du décret du 24 janvier 2013.

REP +

L’Inspecteur d’Académie a précisé qu’il mobilisait pour l’instant 3 postes pour la REP + d’Etouvie et 3 postes pour la REP+ du secteur du collège César Franck.

Il a ajouté qu’il lui en faudrait 3 autres pour faire en sorte que tous les enseignants intégrés à ce dispositif puissent bénéficier des 9 journées de décharge de cours qui seront consacrées à la concertation ou à la formation. Les remplaçants, Zil ou BD, pourraient donc être également mobilisés. Il a expliqué qu’il n’avait pas reçu de dotation spécifique pour ce nouveau dispositif. Ces 6 postes obèrent donc la dotation départementale de 4 postes.

A la question de l’organisation concrète de l’allègement de 18 demi-journées par enseignant dans les REP +, l’Inspecteur d’Académie a donné les précisions suivantes : les remplacements se feraient à la journée. Trois enseignants (ou quatre, si l’IA parvient à en remplacer un supplémentaire) seraient donc en formation ou en concertation pendant une journée, 9 fois par an, à tour de rôle, par groupe de 3 ou 4. Au total, 160 enseignants sont concernés par le dispositif. L’Inspecteur d’Académie a précisé que le référentiel de l’Education Prioritaire serait mis en place dès l’an prochain. (Pour plus de précisions sur les contraintes liées à ce référentiel, voir sur le lien sur site du SNUDI-FO 8 , ou sur le site du ministère ).

Les « modulateurs REP+ », c’est comme ça que sont appelés les enseignants qui vont assurer les décharges de classe, seront des postes à profil. Ces personnels devront assurer un remplacement dans une classe différente chaque jour de chaque mois pendant l’année scolaire…. Le SNUDI-FO a émis des doutes sur l’attractivité de ces postes. Le SNUipp-FSU, favorable au dispositif REP + a questionné l’Inspecteur d’Académie sur les horaires de service et les indemnités de ces personnels.

Mesures de carte scolaire

Le SNUDI-FO a défendu tous les dossiers en sa possession, plus de la moitié des propositions de fermeture et une dizaine de demandes d’ouverture de classe. L’Inspecteur d’Académie a pris note des remarques que nous avons formulées. Il avait précisé en début de réunion qu’il ne modifierait pas son projet lors du CTSD mais qu’il apporterait d’éventuelles modifications lors du CDEN, à la lumière des informations recueillies lors de la présente réunion, s’il estimait toutefois devoir les prendre en compte.

Il a précisé qu’il avait encore 8,25 postes en réserve, qu’il les utiliserait d’ici à la fin du mois de juin pour ajuster son projet. Il a ajouté qu’il avait plusieurs possibilités : affecter ces postes à des ouvertures ou à des réouvertures de classes, augmenter le nombre de postes de remplacement, renforcer le nombre de postes de modulateurs REP +.

Quelque soit le choix que l’Inspecteur d’Académie arrêtera, la dotation sera loin de satisfaire tous les besoins nécessaires. Le SNUDI-FO vous invite donc à multiplier les initiatives pour la satisfaction de vos demandes d’ouverture de classes et contre les refus des fermetures envisagées. Les parents d’élèves de l’école de l’Etoile se sont déjà mobilisés contre la fermeture d’une des classes de l’école.

RASED

Le SNUDI-FO a interrogé l’Inspecteur d’Académie sur la raison pour laquelle il envisageait de transformer le poste G implanté à l’école Châteaudun d’Amiens en poste de maître E. Il a indiqué que c’était la vacance du poste depuis plusieurs années qui avait motivé sa proposition. Devant l’éventualité d’une candidature possible sur ce poste au prochain mouvement, l’Inspecteur d’Académie a dit réfléchir à sa modification.

Sur le même sujet, l’Inspecteur d’Académie a ajouté que les missions et le pilotage des personnels de RASED seraient revisités l’année prochaine.

VOTE

Le SNUDI-FO a voté contre le projet de l’Inspecteur d’Académie, ainsi que l’ensemble des organisations syndicales, sauf le SNUipp-FSU qui a voté contre à 4 voix + 1 abstention, pour ne pas gêner le calendrier prévu par l’Inspecteur d’Académie. (Un vote contre unanime obligeait l’Inspecteur d’Académie à réunir à nouveau le CTSD le jeudi 10 avril.)

L’ensemble de ces mesures sera à nouveau examiné lors du CDEN du lundi 14 avril. Adressez-nous, d’ici là, tous les nouveaux éléments qui pourraient servir à la défense de votre dossier ! Informez-nous des mobilisations éventuelles organisées ou prévues !


Documents joints

10 avril 2014
Document : PDF
262.4 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC