Snudi Force Ouvrière Somme

Compte-rendu de la réunion de rentrée du 19 septembre 2014

réunion à l’ininitiative de l’Inspecteur d’Académie
jeudi 25 septembre 2014 par le Snudi Fo 80

L’inspecteur d’académie a invité les organisations syndicales représentatives à une « réunion de rentrée » vendredi 19 septembre. Le SNUDI FO était représenté par Laetitia Lallier et Valérie Morien Remadi. Le SNUipp-FSU, le SE-UNSA et le SGEN-CFDT étaient également présents. Aucun ordre du jour n’avait été communiqué aux syndicats.

Les points suivants ont été abordés par l’Inspecteur d’Académie :

1- La carte scolaire : bilan de la rentrée 2014

Cette année, l’Inspecteur d’Académie a décidé de ne pas réunir le CTSD pour examiner les ajustements de rentrée. Pourtant, au regard des effectifs pléthoriques dans les classes, plusieurs ouvertures sont indispensables. L’Inspecteur d’Académie a pris note des situations problématiques des 6 écoles signalées par FO (des courriers lui avaient été adressés). Mais il a ajouté : « J’ai implanté tous les moyens, il n’y aura aucun moyen supplémentaire. »

Pour régler les problèmes, l’Inspecteur d’Académie demande aux enseignants de trouver d’autres organisations pédagogiques. Dans les faits, il demande aux enseignants de partager la misère. Il a toutefois évoqué la possibilité d’une délégation provisoire avec l’aide d’une brigade.

Suite à une remarque concernant les effectifs importants dans certaines écoles d’Amiens, l’Inspecteur d’Académie a rappelé que «  la mairie inscrit mais que le directeur admet ou non un nouvel élève dans son établissement  ». L’Inspecteur d’Académie a adhéré à la remarque de FO selon laquelle : « Il en a va du bon sens de l’équipe enseignante d’accepter ou non un élève dans une école surchargée ou avec des besoins spécifiques. » Le bilan de rentrée sera examiné en CDEN le 12 novembre 2014.

2- Le mouvement

Tous les postes à profil non pourvus à la rentrée le sont aujourd’hui.

L’IA a fait un bilan général et distribué un document montrant ce que le SNUDI-Force Ouvrière dénonce depuis plusieurs années : la diminution du nombre de candidats au mouvement chaque année et la baisse du taux de satisfaction.

3- Des contractuels dans les écoles

L’IA a réaffirmé qu’il n’y aura pas d’ouverture de la liste complémentaire malgré un manque d’enseignants prévu en cours d’année scolaire mais il envisage de faire appel à des enseignants contractuels. Ce serait une première dans le département.

4- Les PE stagiaires

Mme Maire a fait le point sur la formation des différents fonctionnaires stagiaires : FSR (Fonctionnaires Stagiaires issus du concours Rénové) qui sont à 50% dans les classes et FSA (Fonctionnaires Stagiaires issus du concours Anticipé) qui sont à temps plein dans les classes. Pour FO, ces dispositifs conduisent à des situations problématiques, voire scandaleuses pour les personnels : changement de niveau de classe pour des enseignants contre leur volonté, obligation de donner sa classe aux stagiaires.

5- Les rythmes scolaires

Selon l’Inspecteur d’Académie, c’est une année de mise en route, une phase de stabilisation pour les communes. Il se félicite du bon déroulement de la mise en place des nouveaux rythmes dans le département de la Somme contrairement à d’autres départements (il faisait allusion à la situation marseillaise).

6- Réunions d’information syndicale

Le Secrétaire Général a fait part de la nouvelle circulaire concernant les réunions d’information syndicale (parue au BOEN le 18 septembre 2014) qui prévoit 3 heures sur le temps de classe sur les 9 heures annuelles définies par l’arrêté du 3 septembre 2014. FO est intervenue pour dénoncer l’atteinte au droit syndical (plusieurs dizaines de refus pour les RIS du SNUDI-FO du mercredi 17 septembre de 9 h 00 à 12 h 00).

A la demande des représentants de l’administration, les trois autres syndicats ont de nouveau confirmé qu’ils adresseraient bien à l’Inspecteur d’Académie la liste des participants à leurs réunions d‘information syndicale. Comme l’an dernier, F0 s’y est opposé.

7- Les obligations de services

Pour les dix minutes d’accueil avant la classe, le Secrétaire Général a considéré qu’elles faisaient partie des obligations de service. F0 a demandé que ce temps d’accueil et de surveillance supplémentaire soit déduit des 108 heures annualisées. L’Inspecteur d’Académie a répondu qu’il «  ne retrancherait rien des obligations de service ».

8- Consultations sur les programmes et le socle commun

Une demi-journée banalisée organisée par le ministère est prévue le mercredi matin du 15 octobre. Les enseignants en maternelle travailleront sur la consultation des nouveaux programmes qu’ils devront faire remonter et les enseignants de l’élémentaire seront consultés sur le socle avec un questionnaire en ligne.

Le SNUDI-FO a fait le choix de peu développer ses positions lors cette réunion dont l’ordre du jour et le cadre intersyndical étaient imposés par l’Inspecteur d’Académie. Il lui a demandé une entrevue où ses représentants pourront aborder en détail les revendications du syndicat :

-  les problèmes liés à l’application des décrets Peillon/Hamon des rythmes scolaires ;

-  les besoins en postes pour ouvrir des classes ;

-  la formation à distance « Magistère » ;

-  le respect du droit syndical ;

-  le temps de service des enseignants (10 minutes d’accueil, sortie des classes) ;

- l’utilisation des registres de santé de sécurité, le DUER, les PPMS.


Documents joints

Compte-rendu de la réunion de rentrée du 19 septembre 2014

25 septembre 2014
Document : PDF
217.9 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC