Snudi Force Ouvrière Somme

Au CTSD 1er degré du 7 avril

Déclaration et compte-rendu de FO
jeudi 9 avril 2015 par le Snudi Fo 80

Le CTSD était réuni pour examiner le projet de carte scolaire dans le 1er degré pour la prochaine rentrée scolaire. Valérie MORIEN REMADI et François STANDAERT y représentaient la FNEC FP FO. Seule véritable annonce de ce CTSD : les fusions prévues dans les écoles d’Abbeville sont annulées.

Déclaration préalable de Force Ouvrière

La déclaration de FO contenait :
- les revendications pour l’ouverture nécessaire et massive de classes, de postes de remplaçants et de postes spécialisés.
- les demandes du syndicat par rapport au nouveau calendrier scolaire,
- l’opposition au projet d’inclusion dans les classes de collèges des élèves de SEGPA,
- un vœu pour la suspension du dispositif de formation à distance magistère,
- le souhait d’une vérification de l’existence des registres de santé et de sécurité au travail dans les écoles, collèges et lycées par les inspecteurs. (voir déclaration en PJ)

Dispositif « m@gistère »

Le vœu suivant présenté par FO a été soumis au vote malgré une réticence de l’Inspecteur d’Académie :

"Le Ministère de l’Education Nationale a choisi de mettre en œuvre le logiciel de formation à distance « M@gistère ». Il l’a fait sans aucune consultation d’aucun CHSCT à quelque niveau que ce soit, et ce en contradiction avec l’article 57 du décret 82-453.

Compte-tenu des nombreux problèmes posés par cette formation à distance, le CTS Départemental demande :

- la garantie du volontariat pour les enseignants (aucune pression ne doit être exercée pour inciter les personnels à utiliser ce logiciel).

- une véritable formation « en présentiel » pour tous les enseignants qui le souhaitent. »

Pour : FO, FSU, UNSA. La représentante de la CFDT n’a pas pris part au vote au motif qu’il s’agissait d’un problème national mais a exprimé son accord avec la demande.

Carte scolaire

Seule véritable annonce de ce CTSD : les fusions prévues dans les écoles d’Abbeville sont annulées.

Mais ce qui ressort de ce CTSD, c’est la situation problématique dans les écoles qui subissent une mesure de fermeture de classe et le nombre de demandes d’ouverture non prévues par l’Inspecteur d’Académie qui ont été exprimées par les organisations syndicales (une quinzaine).

En effet, les moyennes d’élèves par classe dans les écoles se situent parfois entre 26 et 30 et dépassent les trois dizaines dans les cas les plus extrêmes.

Ces situations sont de plus en plus courantes et accentuent la dégradation des conditions de travail des personnels et les conditions d’enseignement des élèves.

Ces effectifs surchargés viennent en effet s’ajouter aux conséquences de la réforme Peillon/Hamon des rythmes scolaires, aux classes de plus en plus hétérogènes, à l’accueil de plus en plus systématique des enfants handicapés dans les classes ordinaires, à l’inclusion des élèves de CLIS dans les classes, à l’accueil des élèves quand un maître absent n’est pas remplacé.

Avec les fermetures, les classes à cours multiples aux effectifs chargés augmentent et plusieurs enseignants pronostiquent une nouvelle fuite d’élèves vers les écoles privées confessionnelles après celle créée par la réforme des rythmes scolaires.

Les représentants de la FNEC FP FO ont argumenté en défense des écoles qui lui avaient confié leur dossier.

L’Inspecteur d’Académie n’est revenu sur aucune de ses propositions de fermeture. Il a indiqué qu’il allait examiner les situations au regard des interventions syndicales faites lors de ce CTSD, des entrevues accordées aux représentants de parents ou des municipalités.

L’Inspecteur d’Académie a indiqué qu’il ferait un premier arbitrage lors du CDEN du mercredi 15 avril qui se réunira à partir de 9 h 30 au Rectorat d’Amiens.

En fait, ce jour-là, l’essentiel de la carte scolaire sera présenté par l’Inspecteur d’Académie. Quelques situations seulement resteront en vigilance pour être réexaminées lors du CTSD prévu le 18 juin.

Une délégation d’une dizaine de parents d’élèves de l’Ecole de Maisnil Saint Nicaise était présente au rectorat ce mardi 7 avril pour manifester leur opposition à la fermeture de classe prévue dans l’école de leur village. Dans d’autres communes, la mobilisation commence aussi à s’organiser. Force Ouvrière apportera son soutien aux différentes actions menées contre les fermetures de classe et pour les ouvertures nécessaires.

Pont de l’Ascension

Une nouvelle organisation du rattrapage du vendredi 15 mai non travaillé a été présentée par l’Inspecteur d’Académie :
-  mercredi 13 mai : classe toute la journée. Les horaires seront calqués sur les horaires du lundi.
-  Mercredi 27 mai : classe le matin, pas de classe pour les élèves l’après-midi mais concertation obligatoire pour les enseignants. (Les élèves n’auront pas cours à cause des difficultés à mettre en place le service de ramassage scolaire là où il doit être organisé.) L’information officielle sera communiquée très prochainement.


Documents joints

9 avril 2015
Document : PDF
360.6 ko

9 avril 2015
Document : PDF
420.3 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.0.25 + AHUNTSIC